À propos de

Face aux incessantes variations du prix du pétrole et avec plus de 170 millions de litres d’huiles consommées chaque année en France, on peut considérer que rouler à l’huile de friture est une alternative favorable à la consommation intensive des énergies fossiles (économiquement viable de surcroit). A l’heure où « il faut agir vite, nos déchets débordent », les actions menées par l’association Roule Ma Frite 17 (RMF 17) dont le champs d’activité recouvre l’ensemble du Pays Marennes – Oléron, coïncident parfaitement avec les engagements nationaux pour l’environnement conclus lors de l’adoption de la loi Grenelle 2 du 17 juin 2009.

Le projet RMF 17 sert de référence aux collectivités locales et nationales. Les actions menées par l’association RMF 17 sont co piloté par plusieurs organismes étatiques et privés, tels :

  • Valagro : labo d’analyses / siège social : Poitiers
    Région Poitou Charentes
  • ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)
  • Pôle des éco industries de la Région
  • Oléron Durable (Communauté de communes de l’ile d’oléron)

 

L’objectif étant de raisonner non plus selon une logique économiquement rentable mais dans un schéma de recyclage en circuit court afin d’orienter nos politiques vers une gestion durable des déchets…

Association créée depuis le 22 mars 2007. Elle compte aujourd’hui plus d’une centaine d’adhérents professionnels et particuliers. Installée à l’éco-pôle de Dolus d’Oléron, l’association s’est spécialisée dans la récupération et dans la transformation des huiles de friture usagées et a ainsi mis en place un système de recyclage de proximité de ce déchet. Le système de collecte au porte à porte de ces huiles établi auprès des professionnels de la restauration, des cantines scolaires, des maisons de retraite et des établissements publics a permis à l’association de récolter entre 10 000 et 20 000 litres d’huiles usagées/an. Ces huiles ont alors été purifiées puis soit revendues à l’état pure pour en faire de l’adjuvant diesel ou dans le but d’être revalorisées en co produit de 2nd génération (ex : savons industriels à fort pouvoir abrasif, lubrifiants, graisses animales pour volatils).

A 0,70cts d’euros le litre d’huile recyclé, l’association cherche à fidéliser de nouveaux adhérents et se servir de cette source de gisement nouveau pour assouvir les besoins énergivores des véhicules agricoles (terrestres et maritimes) ainsi que ceux des collectivités et des activités de tourisme sur le pays Marennes – Oléron. Par conséquent, le déchet « huile de friture usagée » (répertorié à ligne n°2187 de la nomenclature déchet de 2009) devient une matière première de seconde génération à forte valeur ajoutée pour celui qui la convoite…